La boutique Vintage et Rétro de Montpellier, l'hirondelle dans l'atelier boutique …l’histoire

Au 2 rue Bosquet, à Montpellier, elles ont fait leur nid en même temps que les hirondelles, d’où leur nom. Fanny et Emilie se sont rencontrées dans le cadre du travail, vendeuse toutes deux depuis des années. Elles travaillaient dans la même rue. Au fil des mois, elles ont échangé sur leurs passions communes, la chine, le retro, le vintage, les brocantes, l’artisanat, la création, le DIY, dessinant sans le savoir l’ébauche de l’hirondelle dans l’atelier. Elles ont commencé à imaginer la boutique, ce qu’elles y vendraient de la brocante, de la friperie, des pièces de créateur, et cherchaient quelle touche en plus elles pourraient apporter, pour faire de cet endroit un lieu unique.

Quand la réalité rattrape les rêves, la friperie chic de Montpellier ouvre ses portes

Elles trouvent un local dans le quartier de Boutonnet, collé au quartier des Beaux-Arts. Deux quartiers qui n’en font qu’un. Bien connu des montpelliérains pour sa richesse culturelle et son passé chargé d’histoire. Il a su garder cette esprit village avec ces magasins de proximités, la boulangerie, le fleuriste, le caviste, ou finalement tout le monde se connait. C’est un endroit historique et artistique où l’on retrouve le charme typiquement français. Mélange de bohème et de bourgeoisie, avec son esprit du sud, vous ne pourrais résister à son charme et à son atmosphère sereine.

Dans l’esprit DIY, les voilà, marteau et burin en mains, se retrousser les manches afin de redonner au lieu ces lettres de noblesse. Elles ont donc évidemment effectué tous les travaux elle-même, suscitant la curiosité du voisinage.
Petit à petit, elles ont donné une âme à cet endroit, où l’on se sent chez soi.

La boutique se divise en deux parties, l’espace de vente et l’atelier.

Quand on y rentre c’est un vrai retour en arrière, elles ont su créer une vraie bulle hors du temps, où se mêlent modernité et antiquité.

Adresse

2 RUE BOSQUET
34070 MONTPELLIER

Téléphone

2019 - Créé par l'ANFCI